Glossaire

Angle de référence
Angle d'appui pour la mise en œuvre dans les châssis. Il est repéré à la fabrication pour les vitrages isolants de plus de 100 kg.


Apport solaire

Le coefficient de transmission énergétique (facteur solaire) caractérise les apports solaires, c'est-à-dire la quantité totale d'énergie solaire transmise à travers le vitrage. Un facteur solaire bas évitera les surchauffes intérieures des bâtiments exposés à l'ensoleillement. Il est exprimé en % et symbolisé par la lettre "g".


Article 1792-4 du Code Civil français

Le fabricant d'un ouvrage, d'une partie d'ouvrage ou d'un élément d'équipement (...) est solidairement responsable des obligations mises par les articles 1792, 1792-2 et 1792-3 (...). Sont assimilés à des fabricants pour l'application du présent article :
- celui qui a importé un ouvrage, une partie d'ouvrage ou un élément d' équipement fabriqué à l'étranger ;
- celui qui l'a présenté comme son œuvre en faisant figurer sur lui son nom, sa marque de fabrique ou tout autre signe distinctif.


ATec

Avis Technique délivré par la CCFAT (Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques), à la demande d'un industriel, pour un produit ou un système  de construction innovant, après instruction du dossier par le CSTB et présentation du dossier au Groupe Spécialisé n°6 "Composants de baie et vitrages".


ATex

Appréciation Technique d'Expérimentation, délivrée par un comité restreint d'experts (présidence et secrétariat CSTB), à la demande d'un bureau de contrôle, pour un système de construction innovant et pour un chantier spécifique, après instruction du dossier par le contrôleur technique.


Cahier CSTB 3242
"Conditions climatiques à considérer pour le calcul des températures maximales et minimales des vitrages".


Cahier CSTB 3488 V2
"Vitrages Extérieurs Collés - Cahier des prescriptions techniques".


Caractéristiques énergétiques
Les caractéristiques énergétiques se décomposent en 2 parties :
- Transmission Energétique TE (𝗍𝑒): transmission directe de l'énergie solaire à travers le vitrage
- Réflexion énergétique RE et R'E (𝗉𝑒 et  𝗉'𝑒): réflexion directe de l'énergie solaire sur les 2 faces du verre (revêtue
et non revêtue).


Casse thermique
Casse du vitrage provoquée par un choc thermique (résultat d'un écart de température entre 2 zones à la surface du vitrage).


Code civil français
Ensemble des règles qui déterminent le statut des personnes (livre Ier), celui des biens (livre II) et celui des relations entre les personnes privées (livres III et IV).


Code de la consommation
Code qui regroupe les dispositions législatives relatives au droit de la consommation.


Composés Organiques Volatiles (COV)
Plus d'informations sont disponibles à l'adresse suivante :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/etiquette_cov.pdf


Composition de vitrage

Exemple pour un vitrage isolant : 4-16-4
Le nombre du milieu correspond à l'épaisseur de la lame d'air ou de gaz. Les 2 autres nombres indiquent les épaisseurs des 2 verres, en mm.

Exemple pour un vitrage feuilleté PVB :  44.2
Les 2 premiers chiffres indiquent les épaisseurs des verres, en mm. Le dernier chiffre indique le nomnbre de films PVB, dans le cas présent 2 x 0,38 mm soit 0,76 mm.


Constituants
Composants entrant dans la constitution du vitrages isolant ou du vitrage feuilleté (exemple : verre, espaceur, déshydratant, mastic, intercalaires...).


Couche faiblement émissive
Couche d’oxydes métalliques déposée sur le verre, qui limite la transmission des rayonnements dans le domaine de l'Infrarouge, et qui permet de limiter les déperditions d'énergie. La valeur de l'émissivité entre en compte dans le calcul du Ug.


CSTB
Centre Scientifique et Technique du Bâtiment


Déclaration de Performance (Ddp ou Dop)

Lorsqu'un produit de construction est couvert par une norme harmonisée ou a fait l'objet d'une évaluation technique européenne, le fabricant établit une déclaration des performances pour ce produit lors de sa mise sur le marché.

Déshydratant
Produit, généralement du type “tamis moléculaire”, incorporé à l’espaceur du vitrage isolant pour assurer la déshydratation de l’espace d’air ou de gaz.


Document d' Evaluation Européen (DEE)
Un produit non couvert ou partiellement couvert par une norme harmonisée peut faire l'objet d'un document d'évaluation européen adopté par "l'organisation des OET".


DTA
Document Technique d’Application délivré par un groupe d'experts, à la demande d'un industriel, pour un produit faisant l'objet d'une norme harmonisée, après instruction du dossier par le Groupe Spécialisé n°6 "Composants de baies et vitrages" (secrétariat CSTB).


Espaceur

Profilé utilisé pour l'assemblage des vitrages isolants, il assure l'écartement des verres à une certaine distance.


Espaceur "warm-edge"

Espaceur présentant une "faible" conductivité thermique, produisant un effet de "bord chaud".


EVA (intercalaire EVA)
Ethylène Acétate de Vinyle


Evaluation Technique Européen (ETE)

Un produit non couvert ou partiellement couvert par une norme harmonisée peut faire l'objet d'une Evaluation Technique Européenne délivrée par un membre de "l'organisation des OET".


Facteur solaire

cf. apport solaire


Intercalaire
Film en matériau de synthèse utilisé pour assembler les verres et fabriquer du vitrage feuilleté.


Intercalaire acoustique
Intercalaire apportant une contribution significative à l'affaiblissement acoustique du vitrage (critère de classement selon essai d'impédance mécanique).


Intercalaire rigide
Intercalaire permettant au vitrage feuilleté de supporter une charge mécanique plus élevée.


Intercalaire
standard
Intercalaire pouvant être clair, translucide ou coloré. il n'est pas identifié comme acoustique ou rigide.


Ionomère (intercalaire ionomère)
Copolymère d'Ethylène (réticulation par voie ionique).


Lame d'air ou de gaz
Volume d'air ou de gaz argon (ou krypton) déshydraté enfermé entre les composants verriers du vitrage isolant.


Libre (côté ou bord)
Vitrage dont au moins un des bords n'est pas pris en feuillure dans la menuiserie.


Mastic d'étanchéité
Produit, généralement à base de polyisobutrylène (butyl) assurant l'étanchéité à la vapeur d'eau et au gaz de l'espace compris entre les verres du vitrage isolant.


Mastic de scellement
Produit formulé généralement à base de polysulfure, polyuréthane, silicone ou thermofusible, assurant la tenue mécanique et complétant l'étanchéité en périphérie du vitrage isolant.


Non traditionnel (procédé d'assemblage, système ou constituant)
Procédé d'assemblage, système ou constituant non courant pour lequel CEKAL requiert un Avis Technique (Atec) ou Document Technique d'Application (DTA) préalable à l'instruction d'une procédure de certification.


Norme harmonisée
Norme produit dont l'application par le fabricant est requise pour pouvoir démontrer le respect du Règlement des Produits de Construction (RPC).


Norme NF DTU 33

"Travaux de bâtiment - Façades rideaux."


Norme NF DTU 39
"Travaux de bâtiment - Travaux de vitrerie-miroiterie."


Norme NF EN ISO 10140
"Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction".


Norme NF EN 356
"Verre dans la construction -  Vitrage de sécurité - Mise à essai et classification de la résistance à l'attaque manuelle."


Norme NF EN 410
"Verre dans la construction - Détermination des caractéristiques lumineuses et solaires des vitrages".


Norme NF EN 572
"Verre dans la construction - Produit de base : verre de silicate sodo-calcique."


Norme NF EN 673
"Verre dans la construction - Détermination du coefficient de transmission thermique, U - Méthode de calcul."


Norme NF EN 1063
"Verre dans la construction - Vitrage de sécurité - Mise à essai et classification de la résistance à l'attaque par balle."


Norme NF EN 1096
"Verre dans la construction - Verre à couche."


Norme NF EN 1279
"Verre dans la construction - Vitrage isolant."


Norme NF EN 12150
"Verre dans la construction - Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement."


Norme NF EN 12543
"Verre dans la construction - Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité."


Norme NF EN 12600
"Verre dans la construction - Essai au pendule - Méthode d'essai d'impact et classification du verre plat."


Norme NF EN 13022
"Verre dans la construction - Vitrage extérieur collé (VEC)."


Norme NF EN 13541
"Verre dans la construction - Vitrage de sécurité - Mise à essai et classification de la résistance à la pression d'explosion."


Norme NF EN 14179
"Verre dans la construction - Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé et traité Heat Soak."


Norme NF EN 14449
"Verre dans la construction - Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité - Evaluation de la conformité/norme de produit."


Norme NF EN 16612 (Projet)
Détermination de la résistance des vitrages par calcul et par essai.


Norme NF EN 16613 (Projet)
Verre feuilleté (...) - détermination des propriétés mécaniques d'un intercalaire.


Norme NF P78-470
"verre dans la construction - Calcul des températures des composants et des efforts dans les joints de scellement des vitrages isolants."


Norme XP P20-650
"Fenêtres, porte-fenêtre, châssis fixes et ensembles menuisés - Pose de vitrage minéral en atelier."


OMV Organismes de Mesures et de Vérifications
Ils réalisent les visites d'inspection et les essais requis dans le cadre de la certification CEKAL.


Performance Acoustique
Aptitude du vitrage à limiter la transmission du bruit.
La performance acoustique globale d'un vitrage s'exprime par l'indice d'affaiblissement acoustique  Rw (C ; Ctr), mesuré en laboratoire selon les indications de la norme EN ISO 10410 et évalué selon les modalités de la norme EN 717-1.


Performance thermique
Aptitude du vitrage à limiter les échanges thermiques entre l'extérieur et l'intérieur.
La performance d'isolation thermique d'un vitrage est caractérisée par la valeur Ug.


Procédé d'assemblage (CEKAL)
Association d'un type de scellement avec un type d'espaceur.


Programme de certification (CEKAL)
Ensemble documentaire qui définit le système de la certification de produit.


Psi ( Ψ)
Coefficient de transmission thermique linéaire qui dépend des éléments situés dans l'environnement proche des bords du vitrage (valeur généralement calculée).


PVB (intercalaire PVB)
Butyral de Polyvinyle


Règlement des Produits de Construction (RPC)
Réglementation européenne qui impose le respect des normes européennes harmonisées pour tous les produits de construction concernés par celles-ci, et définit les modalités d'information des clients (déclaration de performances - DoP).


Règlement technique (de la certification CEKAL)
Ensemble documentaire qqui définit les exigences de la certification, et composé des textes suivants :
- les Règles de certification définissent le cadre global de la certification
- les Prescriptions techniques pour le vitrage isolant, le vitrage feuilleté et le vitrage trempé forment le référentiel technique de la certification pour chaque catégorie de produits.


Respirateur
Valve dans l'espaceur permettant d'équilibrer à la mise en œuvre les pressions intérieure et extérieure du vitrage.


Transmission lumineuse (TL ou 𝗍ᵥ)
Pourcentage du flux lumineux transmis directement à travers la paroi vitrée.


Triple vitrage (CEKAL)
Vitrage isolant constitué de 3 verres (dont 2 généralement sont revêtus d'une couche peu émissive), séparés par deux espaceurs.


Types de vitrage (CEKAL)
Certains types de vitrages sont inclus d'office dans le périmètre du certificat CEKAL. D'autres types de vitrages dit "spécifiques" peuvent faire l'objet d'une attribution complémentaire après contrôle sur site et/ou essai. La page 2 du certificat précise les trypes de vitrages inclus d'office et ceux considérés comme "spécifiques".

Ug
la performance d'isolation  thermique d'un vitrage est caractérisée par la valeur Ug. le Coefficient Ug exprime la transmission thermique du vitrage en partie courante W/(m2.K). Plus la valeur est basse, meilleure est la performance.


Uw
Performance thermique d ela fenêtre, prenant en compte le coefficient Ug du vitrage isolant, la performance thermique Uf du châssis et le coefficient Ψ.

Verre émaillé
Verre trempé sur lequel des émaux sont disposés de façon uniforme par pulvérisation ou rouleau.


Verre float recuit
Verre ni trempé ni durci thermiquement. La recuisson du verre float, procédé de refroidissement contrôlé, permet d'éliminer la contrainte résiduelle du verre et fait partie intégrante du processus de fabrication du verre float.


Verre ou vitrage à couches
Verre de base sur lequel a été déposé une ou plusieurs couches minces solides de matériaux inorganiques par diverses méthodes de dépôt, afin de modifier une ou plusieurs de ses propriétés.


Verre imprimé
Verre présentant un motif décoratif en relief


Verre sérigraphié
Verre trempé sur lequel des émaux dont déposés sous forme de motif(s) partiel(s) ou total par écran ou impression digitale.


VIR
Vitrage à Isolation Renforcée


Vitrage de Rénovation
Vitrage isolant incorporé dans un profilé plastique permettant la pose dans une feuillure ancienne.


Vitrage double ou triple
cf. vitrage isolant.


Vitrage équilibré
La présence de valves permet de mettre en équilibre les pressions intérieures et extérieure du vitrage sur le lieu de pose lorsque celui-ci est à une altitude différente de celle du lieu de fabrication (>900 m pour le double vitrage, >300 m pour le triple vitrage).


Vitrage ou verre feuilleté (VF)
Vitrage composé de 2 ou plusieurs verres assemblés entre eux à l'aide d'un ou de plusieurs intercalaires composés de matériau de synthèse.


Vitrage Isolant (VI)
On distingue le double vitrage et le triple vitrage.
- Double vitrage
Vitrage constitué de 2 verres (dont généralement un est revêtu d'une couche), séparés par un espaceur.
- Triple vitrage
Vitrage constitué de 3 verres (dont 2 généralement sontrevêtus d'une couche), séparés par 2 espaceurs.


Vitrage extérieur attaché (VEA)
Technique de mise en œuvre de vitrages constituant l'enveloppe extérieure du bâtiment (façade ou couverture), à l'aide de produits verriers percés en général aux angles et fixés mécaniquement à la structure porteuse.


Vitrage extérieur collé (VEC)
Technique de mise en œuvre de vitrage isolants (entre autre) constituant l'enveloppe extérieure de bâtiments, par collage sur un cadre.


Vitrage prééquilibré
La mise en pression ou en dépression de la lame d'air ou de gaz sur le lieu de fabrication permet le rééquilibrage naturel du vitrage destiné à être posé à une altitude différente de celle du lieu de fabrication (>900 m pour le double vitrage et >300 m pour le triple vitrage).

Vitrage ou verre trempé (VT)
Verre dans lequel une contrainte superficielle permanente en compression a été induite par un procédé de chauffage et de refroidissement contrôlé, afin de lui donner une résistance accrue aux contraintes mécaniques et thermiques.


Vitrage ou verre trempé HST (VT)
Verre trempé ayant subi un traitement "Heat Soak" permettant de réduire le risque de casse spontané.